Detailinformationen

Collection DaulteArchives littéraires suisses (ALS)Collection DaulteSignatur: ALS-Daulte

Funktionen

Collection DaulteArchives littéraires suisses (ALS) ; Collection Daulte

Signatur: ALS-Daulte


Daulte, François (1924-1998) [Bestandsbildner]

1924 bis 1998

Consultation limitée à la salle de lecture des ALS. Restrictions conformément au droit d'auteur et aux droits attachés à la personnalité..

Biographie: Né à Vevey le 26 juin 1924 et mort à Lausanne le 18 avril 1998, François Daulte est historien, éditeur et critique d’art, auteur de nombreux catalogues raisonnés d’artistes et contributeur régulier dans divers journaux et revues, comme "L’œil" ou "La Gazette de Lausanne" dont il a présidé le conseil d’administration de 1977 à 1988.Après une licence en Lettres à l’Université de Lausanne, il suivra les cours de l’École du Louvre à Paris, ce qui le mènera à soutenir à l’Université de Lausanne la première thèse de doctorat en histoire de l’art, sur Frédéric Bazille et les origines de la peinture impressionniste. Il devient ensuite conservateur du Musée Jenisch de Vevey, sa ville natale, où il exposera les impressionnistes, les post-impressionnistes et l’École de Paris. Dans la foulée, François Daulte sera chargé de l'organisation de l'exposition « De Manet à Picasso » pour l'Exposition nationale suisse de 1964. Il poursuivra durant la majeure partie de sa vie ses activités de commissaire en Suisse et dans le monde, en particulier au Japon, où il contribuera à faire connaître le courant impressionniste. En 1984, il devient directeur de la Fondation de l'Hermitage à Lausanne, ce qui concourra fortement à la faire connaître dans le monde entier. En 1988 il reçoit le prestigieux Prix Élie-Faure pour son livre consacré à Albert Marquet.Ami des écrivains (Gustave Roud, Georges Borgeaud, Philippe Jaccottet) et des peintres (Gérard de Palézieux, André Dunoyer-de-Segonzac), mais aussi d’acteurs culturels majeurs de Suisse romande (Freddy Buache, Bertil Galland), il entretient par ailleurs un lien constant avec le milieu parisien. Élu correspondant libre à l’Académie des Beaux-Arts en 1966 (installé en 1981), puis fait chevalier des Arts et des Lettres en 1984, François Daulte est un représentant important du monde artistique du XXe siècle, proche du milieu des collectionneurs auprès de qui il obtient de nombreux prêts d’œuvres.François Daulte fonde en 1954, avec son épouse Renée Daulte, la Bibliothèque des Arts, maison d’édition entre Lausanne et Paris qu’il dirigera de 1954 à 1963. Spécialisée dans l’édition de catalogues raisonnés, de monographies d’artistes et de catalogues d’exposition - notamment ceux du musée de l'Hermitage -, la Bibliothèque des Arts édite également de la littérature, notamment les "Mille Feuilles" de Georges Borgeaud ou des correspondances d’artistes et d’écrivains. C’est aujourd’hui son fils, Olivier Daulte, qui est en charge de la maison d’édition, à laquelle se rattachent la maison H.-L. Mermod et, depuis 2012, les Éditions Ides et Calendes. Volume et contenu des documents: Compte tenu de la spécificité de la collection, il a été décidé de créer trois sections correspondant aux trois maisons d'édition liées aujourd'hui à la famille Daulte : la Bibliothèque des Arts, les Éditions Mermod et Ides et Calendes.BDA : Les publications, la correspondance, les documents administratifs et les collections autour de la Bibliothèque des Arts.BDA-A-1 : Contient des manuscrits et tapuscrits de Georges Borgeaud pour les <i>Mille Feuilles</i>, ainsi que le matériel éditorial correspondant.BDA-A-2 : Contient des coupures de presse, des exemplaires de publications ainsi que quelques manuscrits et tapuscrits de François Daulte.BDA-B : Contient la correspondance de François Daulte, ainsi que quelques lettres de Olivier Daulte.BDA-C : Contient des documents administratifs de la Bibliothèque des Arts (listes d'œvres, carnets d'adresses, ...) et des documents personnels de François Daulte autour de son éléction à l'Académie des Beaux-Arts.BDA-D : Contient les collections constituées par François Daulte (correspondance d'Anatole France et de Francis Carco), des documents ayant appartenu à son père Philippe Daulte ou à sa mère Alice Daulte-Mourgue (en particulier les documents liés à la revue <i>Demain</i>), ainsi que les documents relatifs à l'activité muséale de François Daulte.EM : Les publications, la correspondance, les documents administratifs et les collections autour des Éditions H.-L. Mermod. [Inventaire en cours]EM-A : Contient des tapuscrits de Charles-Ferdinand Ramuz.EM-B : Contient la correspondance de Henri-Louis Mermod.IEC : Les publications, la correspondance, les documents administratifs et les collections autour des Éditions Ides et Calendes. [Inventaire en cours]

Daulte, François (1924-1998) [Bestandsbildner]

https://www.helveticarchives.ch/archivplansuche.aspx?ID=1342311 (Bestandsbeschreibung in HelveticArchives)http://ead.nb.admin.ch/images/François_Daulte1.jpg (François Daulte. © Famille Daulte.)

Mode d'acquisition: Don, 2018

Mention lors de citations: Archives littéraires suisses (ALS). Collection Daulte De manière générale, les [crochets] signalent toujours une intervention archivistique ou une conjecture et les « guillemets » une reprise exacte d’un élément du document archivé., Les abréviations les plus fréquemment employées sont : « a. » ou « aut. » pour « autographe(s) » ; « all. » pour « allographe(s) » ; « c. » pour « carte(s) » ; « cf. » pour <i>confer</i> ; « dact. » pour « dactylographié(s) » ; « envel. » pour « enveloppe(s) » ; « f. » et « ff. » pour « feuillet » et « feuillets » ; « l. » pour « lettre(s) ; « ms. » pour « manuscrit(s) » ; « p.j. » pour pièce(s) jointe(s) ; « r° » pour « recto » ; « r°-v° » pour « recto-verso » ; « s. » pour signé(s) ; « s.d. » pour « sans date » ; « s.l. » pour « sans lieu » ; « s.l.n.d. » pour « sans lieu ni date » ; « ts. » pour « tapuscrit(s) ; « v. » pour « voir » et « v° » pour « verso ».

CH-000015-0-1342311, http://kalliope-verbund.info/CH-000015-0-1342311

Erfassung: 2019-01-15 ; Modifikation: 2019-12-16